Journée internationale de l’enfant africain : Congo Peace Network appelle le gouvernement congolais à des actions urgentes en faveur des enfants de la rue pendant cette période de la covid-19
16 juin 2020
Show all

60 ans d’indépendance : « La justice est pour un Etat ce que le sang est pour le corps humain » (Félix TSHISEKEDI)

Ce 29 juin 2020, lors de son allocution de 45 minutes en marge de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC, le Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine TSHISEKEDI a passé en revue la situation générale du pays à propos de quelques sujets d’actualité de l’heure notamment les reformes judiciaires et est revenu avec insistance sur le rôle de la justice dans la consolidation d’un Etat de droit en RDC.

Ainsi, pour le chef de l’Etat, la justice est pour un Etat ce que le sang est pour le corps humain. Et il ajoute : « Voila pourquoi j’estime que les reformes dans ce secteur doivent être dictées, non pas par le souci d’assurer la protection d’une personne ou un groupe des personnes, mais plutôt dans le souci d’apporter plus d’efficacité et d’efficience au fonctionnement de la justice ».

En poursuivant son speech, le Chef de l’Etat martèle : « Je n’accepterai, sous aucun prétexte des reformes dans ce secteur qui, par leur nature et contenu, viendraient porter atteinte à des principes fondamentaux régissant la justice tels que prévus dans notre constitution, notamment l’indépendance du pouvoir judiciaire du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif, le pouvoir régalien de nomination des magistrats, la gestion du pouvoir judiciaire confiée au Conseil Supérieur de la Magistrature, et bien d’autres »

Par ailleurs, le chef de l’Etat a tenu a réaffirmé qu’aucune majorité politique ou parlementaire, ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République en ces termes : « Permettez-moi néanmoins de saisir de cette occasion symbolique de commémoration de l’indépendance pour réaffirmer qu’aucune majorité politique ou parlementaire, d’où qu’elle vienne, ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République qui sont à la base du pacte social tel que consacré dans la constitution du 18 février à savoir : un Etat de droit, indépendant, souverain, uni et indivisible, social, démocratique et laïc »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *