Congo Peace Network a facilité les échanges entre Plus de 500 jeunes du Nord-Kivu et la Police Nationale Congolaise sur “les libertés publiques pendant le processus électoral”

Lancement du centre de formation en droits de l’homme et la présentation de l’ouvrage “1000 Expression de Paix”
11 août 2017
Lancement du centre de formation en Droits de l’Homme et la présentation de l’ouvrage “1000 Expressions de paix”
5 septembre 2017
Show all

Congo Peace Network a facilité les échanges entre Plus de 500 jeunes du Nord-Kivu et la Police Nationale Congolaise sur “les libertés publiques pendant le processus électoral”

Congo Peace Network a poursuivi la série des tribunes d’expression populaire dans cinq entités du Nord-Kivu : à Goma, à Munigi dans le territoire de Nyiragongo, à Bweremana dans le territoire de Masisi, à Kiwanja et  Rutshuru centre dans le territoire de Rutshuru.

Un thème a été débattu par les jeunes et la police nationale congolaise : « les libertés publiques pendant le processus électoral »

La police a parlé de ses rôles pendant les manifestations publiques  et les jeunes  et la société civile ont  parlé de l’état de lieu des libertés publiques.

A Goma, le commandant ville de la PNC a été devant une centaine des jeunes, son co-orateur, un activiste de la LUCHA a parlé de l’Etat sombre des libertés publiques à Goma caractérisé par les arrestations arbitraires des manifestants et opposants ;

A Bweremana, la PNC a demandé aux jeunes de ne plus manifester avec violence car toute manifestation violente doit être reprimée par elle, la jeunesse a déploré le fait que certains jeunes, anciens rebelles et Mai-Mai manifestent violemment  en s’estimant ne pas être vulnérable aux balles, il a aussi dit que la jeunesse n’est pas informée sur les procédures à suivre pour organiser une manifestation.

 

A Kiwanja et Rutshuru, la police a dit que la jeunesse est libre d’organiser ses manifestations, les jeunes quant à eux, ont dit qu’ils ont peur de la répression de la police.

A Munigi par contre, la jeunesse félicité la police locale car celle-ci ne réprime plus les manifestations bien que celles-ci sont assez rares à Munigi.

La plus grande recommandation des jeunes a été de se manifester dans la non-violence et à la police de ne plus réprimer les manifestations pacifiques.

?

1 Comment

  1. Déogratias masimango dit :

    U
    Nous vous supplions d’arriver aussi à walikale avec cette activité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *