Congo Peace Network a formé les jeunes des provinces de la Tshopo et du Maniema sur la Démocratie et la prévention des conflits pendant le processus électoral en RDC
6 mai 2020
60 ans d’indépendance : « La justice est pour un Etat ce que le sang est pour le corps humain » (Félix TSHISEKEDI)
30 juin 2020
Show all

Journée internationale de l’enfant africain : Congo Peace Network appelle le gouvernement congolais à des actions urgentes en faveur des enfants de la rue pendant cette période de la covid-19

En cette journée internationale de l’enfant africain commémorée chaque année depuis le 16 juin 2991 par l’Organisation de l’Unité Africaine, en souvenir du massacre des centaines des enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto en RSA par le pouvoir de l’apartheid, Congo Peace Network, une organisation non gouvernementale de droit congolais œuvrant dans la défense des droits humains, la prévention et la résolution des conflits, la cohabitation pacifique, l’éducation civique et l’encadrement de la jeunesse et la démocratie et bonne gouvernance  appelle le gouvernement congolais à initier des actions urgentes en faveur des enfants de la rue pendant cette période de la covid-19.

Près de quatre décennies après la manifestation de Soweto, cette tradition nous rappelle que bien trop d’enfants en Afrique continuent à ne pas recevoir l’éducation qu’ils méritent. Ce terme « enfant de la rue » a une connotation négative et désigne les enfants qui ont choisi de leur gré d’abandonner leurs familles respectives, ou ceux délaissés par ces dernières et ont finalement élu domicile dans les rues et vivent dans le vagabondage et de la mendicité. Ils vivent de la méconduite et de l’indiscipline notoire, de la débauche, du jeu, des trafics et d’autres pratiques assimilées aux infractions telles que vol, détournement, violences sexuelles pourtant réprimés par la législation en vigueur.

Ce sont les enfants les plus vulnérables qui paient le prix fort des retombées socioéconomiques de la COVID-19. Beaucoup vivent déjà dans la pauvreté et les mesures d’endiguement de la COVID-19 risquent d’aggraver encore leur situation. Alors que des millions de parents luttent pour ne pas perdre leurs moyens de subsistance et leurs revenus, le gouvernement congolais doit intensifier les mesures de protection sociale en adoptant des programmes et des politiques qui permettent aux familles d’accéder à des services vitaux de santé, de nutrition et d’éducation. En l’absence d’une action immédiate pour atténuer les retombées socioéconomiques de la pandémie de COVID-19 et de la riposte à cette pandémie, des dizaines de millions d’enfants qui vivent déjà au seuil de la pauvreté vont définitivement sombrer dans la précarité.

L’enfance étant le futur de l’humanité, elle devrait jouir d’une protection spéciale face à toute forme de menace pouvant compromettre sérieusement sa santé physique et morale ou affecter son sens de jugement et de responsabilité envers la société. Malgré leur présence bien visible, les enfants des rues sont souvent ignorés, marginalisés et exclus de la société. Ils sont bien visibles, car ils travaillent et vivent dans les rues sur les places publiques dans toutes les villes du monde. Paradoxalement, ils sont aussi parmi les plus invisibles, qui fait qu’il soit très difficile de leur apporter des services essentiels tel que l’éducation et les soins de santé et les protéger.

Le gouvernement tant au niveau national que provincial doit empêcher que cette pandémie se transforme en crise de la protection de l’enfance. Le développement de la jeunesse congolaise doit devenir une priorité pour assurer l’avenir de ce pays dont la moitié de la population est constituée des jeunes âgés de 10 à 12 ans.  

La journée mondiale de l’enfant africain est donc un rappel et une source d’inspiration pour que les leaders congolais d’aujourd’hui fassent le nécessaire afin de garantir le même droit à des millions d’autres enfants congolais aujourd’hui et dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *