CONGO PEACE NETWORK A CONDUIT UNE DELEGATION DES JEUNES POUR UNE REUNION DE PLAIDOYER  AUPRÈS DE LA CENI

Congo Peace Network a formé 50 jeunes de Goma sur la paix, la non-violence active, la bonne gouvernance et la démocratie
23 avril 2018
Congo Peace Network a formé 200 jeunes des clubs de paix de RUTSHURU centre, KIWANJA, KIBUMBA et MASISI centre sur l’éducation électorale, la citoyenneté responsable et la non violence active
5 juin 2018
Show all

CONGO PEACE NETWORK A CONDUIT UNE DELEGATION DES JEUNES POUR UNE REUNION DE PLAIDOYER  AUPRÈS DE LA CENI

C’est au cours d’une audience de trois heures de temps que le Secrétaire Exécutif Provincial de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au Nord-Kivu a reçu la délégation des jeunes membres des clubs de paix de Congo Peace Network ce 1èr juin 2018 à Goma.

Principalement, 4 catégories de revendications ont été présentées par les jeunes au cours des ces assises :

  • Les irrégularités: cas des personnes enrôlées sans empruntes et des cas des doublons.
  • Le respect du calendrier et de la loi électorale : parlant de la problématique du seuil de représentativité de 1% pour être élu député national mais également de la problématique de l’enrôlement des congolais vivant à l’étranger;
  • La machine à voter : parlant de la campagne de sensibilisation pour l’usage de ladite machine, également de la source du budget pour l’achat de ces machines;
  • Celles relatives aux craintes et inquiétudes : Parlant de l’obligation pour un électeur de ne pouvoir voter que dans sa circonscription d’enrôlement mais également de la négligence que peut émettre le gouvernement dans le financement du processus électoral.

Les jeunes de CPN avec le SEP de la CENI (3ème sur la phote de Gauche à Droite)

Après les réponses du Secrétaire Exécutif de la CENI presque sur chaque inquiétude, les recommandations ont été proposées pour la bonne tenue des élections d’ici le 23 décembre 2018.

QUANT AUX IRREGULARITES

  • Pour les 16,6% des personnes enrôlées sans empruntes digitales et pour les cas des doublons : Que la CENI communique les stratégies qui seront appliquées à  ces irrégularités  afin de ne pas entacher sa crédibilité tout au long du processus électoral.
  • Pour des électeurs ayant perdu leurs cartes d’électeurs : Que la CENI propose une date exacte pour la livraison des duplicatas.

 QUANT AU RESPECT DE LA LOI ÉLECTORALE ET DU CALENDRIER

  • L’enrôlement des congolais de l’étranger : Que la CENI assouplisse la procédure afin que le non enrôlement de ces derniers ne constitue pas un prétexte à la non tenue des élections d’ici le 23 décembre 2018.

QUANT A LA MACHINE A VOTER

  • Que la CENI multiplie les campagnes de sensibilisations pour l’usage de la machine à voter pour que, malgré ce nouvel outil, le droit du secret au vote reste bien protéger. Cela aura un double avantage :
  • La protection du secret de vote épargnera plusieurs personnes des menaces et intimidations car ce droit permet aux différents candidats de ne pas savoir nommément les électeurs qui ont voté pour eux.
  • Que la CENI dévoile la source du budget ayant contribué à l’achat des différentes machines à voter pour que l’on se rassure parfaitement de son indépendance et d’écarter toute sorte de soupçon quant à la provenance de cette somme d’argent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *