Tribune d’Expression Citoyenne sous le thème: « Les élections sont une solution aux problèmes de BUTEMBO? »

Former les jeunes de Beni et Butembo sur la Non-violence active, leurs Droits et devoir pendant le processus électoral
2 septembre 2018
Tribune d’Expression Citoyenne de CPN à Lubero au tour du thème: « Les élections sont une solution aux problèmes de LUBERO? »
2 septembre 2018
Show all

Tribune d’Expression Citoyenne sous le thème: « Les élections sont une solution aux problèmes de BUTEMBO? »

Un participant à la TEC de Butembo, candidat aux élections législatives

Plus des 150 personnes ont participé à une tribune d’expression citoyenne organisée à Butembo par Congo Peace Network dans le but d’écouter les différents points de vue de la population, des acteurs politiques et de la société civile sur l’apport des élections au changement en RDC sur divers problèmes tels que:

-La sécurité ;
-Le chaumage ;
-L’impunité ;
-La violation des libertés fondamentales ;
-La situation du social de la population.

voulant prévenir le cycle de violences qui est déjà  prévisible à travers la plupart des villes et territoires du pays et de la province du Nord-Kivu en particulier,
Ces tribunes avait comme thème : « Les élections sont une solution aux problèmes de la ville de BUTEMBO? »

 Ces tribunes avaient comme objectifs spécifiques:

  • Ecouter les différents points de vu des jeunes sur l’apport des élections aux problèmes de la RDC ;
  • Montrer aux participants les liens entres les élections et les problèmes de la RDC ;
  • Lister quelques problèmes majeurs de la population Congolaise pouvant trouver des solutions par la voie électorale ;
  • Amener les jeunes à s’approprier les élections, en vue de ne plus rester comme acteurs passifs avec le désespoir ;

Mr Edgard Mateso, de la société civile BUTEMBO en train d’exposer

Selon l’orateur principal, Mr Edgard MATESO, 1èr vice-président de la coordination urbaine de la société civile à Butembo, Pour que les élections garantissent développement, 4 conditions doivent être réunies:

1°) Les citoyens doivent être autorisés à avoir le dernier mot quant à la conception et la mise en œuvre des politiques affectant leur vie par le biais de leurs représentants.

2°) la bonne gouvernance doit accompagner la démocratie: Cela permettra d’assurer l’existence de normes démocratiques reconnues et entretenues par les citoyens et leur gouvernement. Ce dernier doit être proche des gens en impliquant les citoyens dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et des programmes qui les concernent.

Par conséquent, l’Etat de droit, l’inclusion, la responsabilisation, la transparence, la méritocratie, la protection des droits de l’homme et des libertés, et la fin de la corruption doivent être les normes et non l’exception.

3°) la séparation claire des pouvoirs entre les organes gouvernementaux.

La concentration du pouvoir et la centralisation sont un lieu commun en Afrique et il est donc difficile d’affirmer catégoriquement la différence entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

4°) la démocratie doit être accompagnée de tous ses ingrédients essentiels, entre autres : pluralité, des élections régulières libres et équitables, des contrôles et des contrepoids, l’indépendance judiciaire, l’Etat de droit, la reddition des comptes, la transparence, etc.,  pour garantir le développement. Une telle démocratie crée plusieurs centres de pouvoir, lequel est partagé dans l’intérêt des citoyens.

Il a conclu son intervention en affirmant qu’en soi les élections ne sont pas synonyme de solution aux problèmes contre lesquels nous sommes confrontés chaque jour (insécurité, guerres, manque de routes bien asphaltées, de soins médicaux appropriés, d’eau potable, d’éducation de qualité,…) bien qu’elles soient une des  voies de sortie.

Un participant à la TEC de Butembo en train de donner son point de vue

Certains autres participants se sont concentrés sur le cahier de charges que la population doit élaborer en vue de savoir aussi comment faire le suivie ? Quel doit être le contenu du cahier des charges?

Nombreux parmi eux ont été optimiste quant à la solution des problèmes à travers les élections à condition que ça soient des bonnes élections ; ceux étaient pessimistes sont allé très loin en affirmant que nombreux des nos problèmes sont entretenus par ces mêmes politiciens, d’où la solution à ceux-ci nécessite principalement la volonté de ces politiciens.

Comme dans la salle il y avait quelques potentiels candidats (4 personnes se sont déclarées candidats), ils ont été associés au débat pour donner ce qu’ils pensent comme solution aux problèmes.

Congo Peace  Network a conclu l’activité en rappelant aux participants que les élections est une opportunité pouvant résoudre nos problèmes si nous élisons les hommes qu’il faut, les élections peuvent empirer nos problèmes si nous faisons l’inverse, ou si nous choisissons les mêmes personnes, ou encore au cas où nous choisissons sur bases d’appartenance ethnique, à cause de l’argent et autre bien matériel des candidats,…

Quelques photos de la Tribune d’Expression Citoyenne à Butembo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *