Sud-Kivu : Des jeux communautaires de rapprochement entre les autorités et les administrés ont été organisés par Congo Peace Network
4 août 2021
Goma : 30 des jeunes ayant bénéficié des formations gratuites de Congo Peace Network sur 5 modules pendant 3 mois sont passés devant un jury pour faire valider leurs brevets
4 août 2021
Show all
Idjwi/Justice populaire : Congo Peace Network sensibilise la population et plaide pour des audiences foraines pour réprimer les présumes auteurs

Au cours du palabre communautaire organisé par Congo Peace Network à Idjwi, les différents leaders locaux et autres membres de la communauté ont été sensibilisés à renoncer aux cas de justice populaire qui se commettent de plus en plus dans leur entité. Cette séance a commencé par une pièce de théâtre des jeunes du club de paix de CPN Idjwi qui visait la sensibilisation de la population à ne pas se livrer aux actes de justice populaire en l’appelant à faire confiance aux autorités judiciaires.

Le Point Focal de Congo Peace Network en territoire de Idjwi, Mr Bizaza Jean-Baptiste alerte : « le dernier cas de justice populaire en territoire de Idjwi remonte au 16 juillet 2021. Il s’agissait d’une maman de 50 ans au-delà vient d’être tuée par des machettes dans le village Ntalagwa aux environs de 19heures et 25 minutes »

Le Vice-Président de la société civile, Mr MURONYI NDIMWIZA Emmanuel, tout en dénonçant ce cas de justice populaire devenue monnaie courante dans le territoire de Idjwi, note que la crise de confiance entre les autorités judiciaires et la population est à la base de ces barbaries. « Le manque de la confiance en des autorités judiciaires est l’élément déclencheur de cette situation. Ces dernières sont corrompues et ne mènent pas des enquêtes sérieuses et rassurantes : A cause de la corruption, ils relâchent les coupables alors que toutes les charges pèsent contre eux. Cela décourage la population ». Et à lui d’ajouter parmi les causes de la recrudescence de la justice populaire l’éloignement de la justice des justiciables. « Le tribunal de paix se trouve à Bugarula, au Nord du territoire, ce qui préjudicie les populations du Sud du territoire ».

Mr Mwamba Kisubi, Officier de Police Judiciaire en territoire de Idjwi, a profité de ces échanges pour sensibiliser la population à ne pas céder à la vindicte populaire qui est constitutive d’une infraction punissable par la loi.  Il a appelé la population à faire confiance aux autorités judiciaires à qui l’Etat a reconnu le pouvoir exclusif de rendre justice en appelant la population à toujours dénoncer des cas des violations des droits humains qui se commettent dans leurs milieux.

Tout en condamnant des actes de justice populaire, le club de paix de Congo Peace Network du territoire de Idjwi va continuer des actions de plaidoyer auprès du Procureur Général près la Cour d’Appel du Sud-Kivu qui a la plénitude de l’action publique en province, au près du chef d’office du parquet près tribunal de paix de Idjwi, auprès du Premier Président près la Cour d’Appel du Sud-Kivu et auprès des différentes autorités politico-administratives pour la tenue des audiences foraines et en flagrance chaque fois que telle barbarie se commettra dans l’entité pour une correction exemplaire et persuasive.

Signalons que ce palabre communautaire a été organisé par Congo Peace Network dans le but d’amener les décideurs et les citoyens à discuter de vive voix sur les questions touchant les droits et libertés fondamentaux, la gestion actuelle des entités locales et l’apport des autorités et de citoyens pour l’amélioration de la gouvernance locale, la prévention contre les abus et violations des droits humains pour consolider l’état de droit et la démocratie participative grâce à l’implication des citoyennes et citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.